ORELSAN

+ MICRONOLOGIE

Jeudi
Complet

Le Chant des Sirènes?. Deuxième album de ORELSAN.
Le titre n'est ni un slogan ni une facilité. C'est la promesse tenue d'un roman d'aujourd'hui avec des beats, des pieds qui
tapent, des flashs, des questions, des rires en coin ou qui explosent, des larmes, des punchlines à retenir et retenues.

“Le Chant des Sirènes”.Deuxième album de ORELSAN.

Le titre n'est ni un slogan ni une facilité.
C'est la promesse tenue d'un roman d'aujourd'hui avec des beats, des pieds qui tapent, des flashs, des questions, des rires en coin ou qui explosent, des larmes, des punchlines à retenir et retenues. Un disque qui avance, qui a beaucoup lutté pour voir le jour, enfant sauvage, difficile à dompter. Parce qu'il y a eu d'abord le premier album, “Perdu d'Avance”, à 26 ans. 2009. Le buzz qui gonfle vite. Des tubes. Des portes qui s'entreouvrent. Reconnaissance publique, les nouveaux regards, les nouveaux cercles. Autre rythme, accélération du temps. Une polémique aussi. En reparler relèverait du masochisme. Et 10 ans de vie racontés en 14 chansons. Un poids en moins mais un horizon qu'il allait falloir envahir, parce que le passé venait d'être raconté. Orelsan a douté, a essayé sans relâche, entre peur et excitation, ces 18 derniers mois. Il a beaucoup composé, a beaucoup jeté, entre Caen et Paris, où il habite aujourd'hui.
Orelsan

Orelsan