Arturo Brachetti "Fait son Cinéma"

Mercredi

Quand Arturo Brachetti fait son cinéma, la caméra s'emballe, parcourant les époques et les styles ; de Charlot aux films d'horreur, des comédies musicales aux dessins animés, de la science-fiction aux films d'aventures.
Il convoque les personnages mythiques d'hier et d'aujourd'hui, les faisant surgir puis s'évanouir en 24 images seconde ou presque.
Dans un nouveau décor, les vidéos rythment le show tandis qu'il surgit, facétieux, poétique, léger, insaisissable et diablement généreux?

Il rend à chaque spectateur ce qu'il possède de plus précieux...son âme d'enfant.

Italien, Arturo est né à Turin , il y a presque une quarantaine d'années. Lauréat d'un concours pour jeunes artistes, Arturo présente un numéro avec six changements. Réalisée avec une rapidité et une dextérité impressionnantes, sa prestation montre déjà cette note de poésie qui fait aujourd'hui sa singularité. Ce soir-là, Gérard Majax, le célèbre illusionniste, le repère et le présente - à Paris - à Jean-Marie Rivière, alors directeur artistique du Paradis Latin. C'est dans ce haut lieu du Music-Hall qu'il fait ses vrais débuts d'artiste professionnel. Il y apprend le Métier et s'astreint à développer son savoir-faire d'acteur-transformiste. A la même période, il interprète un rôle dans le film devenu culte de Caroline Roboh, « Clémentine Tango ».
 
Paris, Londres, Turin, Rome…
Lancé, Arturo part en Allemagne pour y jouer « Flic-Flac », spectacle de variété poétique écrit et dirigé par André Heller. Puis, c'est à Londres qu'il présente « Y », grand spectacle de cabaret nommé aux SWET Awards (récompenses attribuées par la Société des Théâtres du West End). Ensuite, c'est le retour en Italie. Il se produira plusieurs années avec sa compagnie d'acteurs et de danseurs, au Théâtre National d'Italie, dans des pièces comiques et des comédies musicales, dont « M. Butterfly » avec Ugo Tognazzi, « Les Maxiboules « (33 personnages), « Fregoli » et « Songe d'une nuit d'été » de William Shakespeare où il interprète Puck. Comédien, metteur en scène, illusionniste, Arturo enrichit son talent de rencontres fructueuses et d'univers différents. Il passe de succès en succès, alternant entre scènes de théâtre et plateaux de télévision. On le retrouve aussi à Hollywood durant plusieurs mois pour un rôle dans un Sitcom américain.
 
Le spectacle…
Accaparé par ses mille et une activités, Arturo n'osait pas se présenter seul en scène et y faire vivre ses personnages imaginés tout au long de ces années. C'est sa rencontre avec le producteur Gilbert Rozon qui le poussa à envisager ce nouveau défi. Le projet était de réunir dans un même show, le meilleur de ses numéros accumulés depuis des années. Il allait ainsi pouvoir donner vie et corps à un univers singulier, où se mêlent et se mélangent magie, poésie et, bien sûr transformisme. Une nouvelle rencontre avec, cette fois, le metteur en scène Serge Denoncourt, issu du Théâtre institutionnel et de recherche au Québec, emmena la création vers cette communion unique de style et de forme.
Le spectacle - « l'homme aux mille visages » - voit le jour l'été 1999 à Montréal durant le Festival Juste pour rire. Le succès est immédiat ! Arturo vient alors le présenter à Paris, d'abord au théâtre Marigny, puis l'engouement du public l'amène à Mogador et au Casino de Paris. Molière 2000 du meilleur One Man Show, le spectacle devient l'événement théâtral de l'année. Les 80 personnages incarnés par Arturo enchanteront pendant deux ans et demi le public français, avant de partir se faire acclamer en tournée, à travers le monde.
 
Quelques chiffres dans le monde : / 670 000 spectateurs en France / 80 000 spectateurs à Montréal / Près de 400 000 spectateurs en Europe (Espagne, Belgique, Pays Bas, Italie) dont un record des ventes de billets en Italie (près de 300 000 spectateurs !)
 
Dix ans après le succès phénoménal qui lança sa carrière internationale, il réserve la primeur de son nouveau spectacle à Paris.

Les retrouvailles sont prévues aux Folies Bergère pour 29 représentations exceptionnelles qui promettent d'électriser les Fêtes de cette fin d'année 2010. Un lieu mythique où se sont produits les plus grands artistes du monde et où le grand escalier mène, depuis toujours, au firmament du music-hall.

Télécharger le Bon de Commande pour la séance du 11 mai
Télécharger le Bon de Commande pour la séance du 12 mai

Arturo Brachetti

Arturo Brachetti